• Quels troubles digestifs du tout-petit peuvent être traités par ostéopathie ?

     Les troubles fonctionnels les plus courants du nouveau-né sont les régurgitations, les colites et la constipation. Ils sont souvent sans gravité mais très inconfortables pour le bébé qui pleure beaucoup.Les mamans en savent quelque chose... Malgré les traitements médicaux qui soulagent les bébés, certaines douleurs sont tenaces et c'est là que l'ostéopathie peut participer au traitement.Comment agit l'ostéopathie ?Pour comprendre notre rôle, il faut revenir aux principes de base de l'ostéopathie et entrer un petit peu dans l'anatomie et la technique.Quand on parle d'ostéopathie, on pense trop souvent articulations et manipulations (le fameux "crack"). Cette vision est très réductrice. En fait, l'ostéopathie s'adresse à l'ensemble du corps, et pas seulement aux os.Il existe une structure très importante dans le corps qui s'appelle les fascias. Ce sont de grandes cloisons de tissus conjonctifs (un tissu très solide) qui entourent et relient les organes entre eux et à la charpente osseuse (la colonne vertébrale, le crâne et le bassin).C'est un grand système de cohésion interne mais aussi de communication. C'est à cause des fascias qu'une partie du corps peut communiquer avec une autre.C'est toujours grâce aux fascias que nos organes sont soutenus, arrimés, tout en flottant dans notre corps. Ils sont accrochés à nos os. C'est pour cela qu'un organe qui souffre peut créer une douleur vertébrale, mais l'inverse est aussi vrai ; un blocage articulaire peut perturber un organe par l'intermédiaire du fascia.Donc, en agissant sur ces fascias ou sur l'os qui le met en tension, on peut agir sur l'organe qui est au bout de la chaîne...Comment procède-t-on ?Chez un bébé, on va rechercher toutes les tensions, tous les blocages osseux, au niveau du crâne, du bassin ou de la colonne vertébrale, puisque l'on a vu qu'un blocage peut avoir une répercussion sur la fonction d'un organe, et on va donc libérer ces tensions en pratiquant des manipulations douces sans "cracking" (car c'est exclu chez un enfant).Prenons comme exemple un enfant qui a eu une naissance un peu difficile ou une mauvaise position dans le ventre de sa mère et qui présente une torsion au niveau du crâne.Cette torsion peut entraîner une tension sur l'¿sophage, qui se répercutera sur l'estomac et pourra ainsi favoriser des régurgitations. En détendant le crâne, on fait lâcher la traction sur l'estomac et on peut ainsi calmer des régurgitations...Est-ce qu'il y a aussi une action plus directe ?Oui. On va également poser nos mains directement sur le ventre du bébé pour dénouer les tensions que l'on sent sur l'organe ou sur le fascia qui l'entoure.Le fascia agit comme une courroie de transmission entre deux points et on va la détendre en posant une main sur chaque extrémité.Ces troubles sont donc mécaniques ?Non, pas seulement. Très souvent, ils sont dus à une immaturité du système digestif. Ils peuvent aussi être causés par des intolérances alimentaires et même par le stress, comme chez l'adulte. Mais il faut savoir qu'une tension mécanique va aggraver le symptôme ; on va potentialiser le traitement médical.Pourquoi cette sensibilité des fascias ?Il faut savoir que ces fascias sont en quelque sorte des rails sur lesquels circulent les nerfs et les vaisseaux qui alimentent ces organes.En libérant leurs tensions, on améliore la commande de l'organe, donc son fonctionnement. On réinstalle une bonne communication en rétablissant les circuits électriques.Et puis, en déroulant, en démêlant ces "noeuds", en mettant une main sous le crâne et une sous le bassin, on va détendre le bébé et donc agir sur le stress, qui est également un facteur aggravant de ces troubles digestifs.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    crema
    Vendredi 11 Mai 2007 à 12:17
    HISTOIRE DDE CRACK
    bonjour, une question peut etre idiote, mais pourquoi dites vous que le " crack " est exclu chez l'enfant?
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :